Billetterie Musiques Créatives du Sud : Réservez votre billet

Colporteurs - Anne Alvaro & François Raulin / Détours de Babel

Colporteurs - Anne Alvaro & François Raulin / Détours de Babel

  • Demain à 20:00
  • Nouveau Théâtre Sainte Marie d'en bas - Grenoble

Après une première création sur l’histoire du dernier indien « sauvage » d’Amérique, créé pour l'édition 2016 du festival Détours de Babel, la comédienne Anne Alvaro et le pianiste François Raulin se retrouvent à nouveau sur scène pour une création où la musique, composée ou improvisée, rencontre librement les mots et l’écriture sur le thème des colporteurs.

Anne Alvaro et François Raulin extraient de leur besace de biens jolies pépites textuelles et musicales. Leurs points communs ? Dispenser une parole, éminemment poétique, issue de divers colporteurs, venus de différents continents. De sa voix chaude, vecteur idéal d'émotion, la grande comédienne nous fait découvrir ou redécouvrir ces contes, historiettes ou anecdotes transmises par des amoureux des mots.

En guise de fil rouge ? Notes de chevet, de Sei Shônagon, œuvre majeur de la littérature nippone. L'auteure, dame de compagnie de l'impératrice durant les années 990, y consigne toutes ses impressions, de façon sensible et inspirée. Ces innombrables récits courts représentent une manne au sein de laquelle pioche le duo pour émailler son parcours. Lequel court le monde, en se rendant aussi du côté du continent africain, si chéri par François Raulin. Le pianiste aura tout loisir d'extraire de sa malle certains de ses précieux sanzas (pianos à pouce africains) dont il joue à merveille. Le son d'un xylophone ou d'un melodica viendront aussi seconder, à l'occasion, les cordes de son piano.

De façon écrite ou improvisée, le piano de François Raulin jouera avec la voix d'Anne Alvaro en l'accompagnant parfois, en lui laissant toute la place ou en s'octroyant, à d’autres moments, quelques moments de solitudes. Une jolie conversation entre deux artistes complices.

Ce que nous souffleront nos muses - Cie Imp'Acte

Ce que nous souffleront nos muses - Cie Imp'Acte

  • 19 et 20 avril 2019 à 20 h
  • Nouveau Théâtre Sainte Marie d'en bas - Grenoble

De la création spontanée dans ce qu’elle a de plus simple, de plus animale, de plus naturelle… une émotion. Cet état instable que chaque spectateur ressent devant une œuvre. Il y a des langages destinés à se percuter, se croiser, se répondre : un souffle discret, un commentaire chuchoté, des bras qui se croisent, une bouche qui hurle…et autant de matières à l’inspiration des comédiens, au traveling d’une caméra ou à l’esquisse d’un mouvement. Ce que nous souffleront nos muses… C’est une invitation à partager le processus créatif, le public devenant complice de cette création de l’instant. Car chaque moment improvisé, éphémère, ne sera plus rejoué. C’est aussi l’histoire d’un couple, d’une relation, du sentiment de dépendance qu’on peut rencontrer quand on s’attache à quelqu'un, d’un échange de regards, d’une tension palpable, et de ce qui nourrit notre rapport à l’autre, au public ? L’image, le jeu improvisé et la danse se succèdent, se fondent l’un dans l’autre, se répondent dans la spontanéité qui parle avant tout de nous, de notre identité et de notre puissance créatrice.

Et d'ailleurs

Et d'ailleurs

  • Ven. 3 mai à 20 h
  • Nouveau Théâtre Sainte Marie d'en bas - Grenoble

Etre né quelque part, c'est toujours un hasard… Et quitter son pays pour un ailleurs espéré, c'est un déchirement, quel qu'en soit la raison. Laissez là- bas une part intime de soi, apporter ici un peu de son là-bas... Et la musique est un bagage léger. C'est sur un arrêt sur image que débute le spectacle, cinq artistes aux valises bien chargées se rencontrent, sorte d'état d'urgence où les sourires réchauffent et la musique tisse les liens désormais vitaux. Une trame musicale qui jongle entre Lavilliers, Michèle Bernard, Juliette, Steve Waring et bien sûr quelques morceaux choisis camerounais, américain nord ou sud. On y trouve aussi conte, saynète aux couleurs de cinéma muet, airs a capella qui font pleurer, jeux de sombrero poilants, poésie et impertinence. Riches de leurs racines étasuniennes, arménienne, hondurienne, italienne et camerounaise, Steve Waring, Pauline Koutnouyan Jesus Gutierrez, Sandrine de Rosa et Pat Kalla ont fait de leurs sons étrangers une mélodie du bonheur, une alchimie des influences, une symphonie des accords dont la seule ambition est de parler le même langage, celui du cœur, des nostalgies et des espérances Et d'ailleurs est un spectacle humaniste où la musique parle au cœur plus qu'à l'oreille.

"Pourquoi ? Parce que"

"Pourquoi ? Parce que"

  • Du 23 au 25 mai 2019 à 20 h
  • Nouveau Théâtre Sainte Marie d'en bas - Grenoble

« POURQUOI ? Parce que ! » Le nouveau solo à deux de Serge PAPAGALLI Avec Serge PAPAGALLI et Stéphane CZOPEK

Certains d’entre vous aurons déjà vu « Négociant en vain », « Manger pour ne rien dire » et plus récemment… « Morceaux de choix ». A ceux-là, je dis… « Pourquoi ? Parce que ! » est dans l’absolu filiation des trois autres. En mieux peut-être. « Est-ce possible ? » me dites-vous avec la clairvoyance qui vous caractérise. Je vais faire mon possible, vous réponds-je avec ma sagacité habituelle.

Et puis cette fois, j’innove ! Mon camarade Stéphane CZOPEK vient partager avec moi les planches de ce monologue qui sera donc, parfois, un dialogue. On n’arrête pas le progrès !

Le thème de ce nouveau spectacle ? C’est très simple. Nous allons répondre à toutes les interrogations souvent angoissantes que vous vous posez parfois. Nous apporterons des réponses à toutes. Et si vous avez déjà la réponse, nous trouverons la question.

Ma famille sera aussi présente. Mon père italien et ma maman dauphinoise seront, en pensée et en paroles, à mes côtés.

Tous les dossiers seront abordés grâce à l’aide de mon ami Stéphane.

A tout de suite. Serge PAPAGALLI